• Des rivières et des techniciens(nes)
    Au début du mois de février 2020 , Charlotte Rapp a rejoint le SMCRG pour exercer la fonction de technicienne rivière. Son rôle au sein de la structure consiste à établir des diagnostics de terrain (...)

    Lire la suite...

  • NOUVEAUX LOCAUX ET TÉLÉPHONE INDISPONIBLE
    Le Syndicat Mixte fermé Contrat de Rivière Gartempe déménage à nouveau. Même si les adresses postales et internet n’ont pas été modifiées, le personnel du syndicat a changé de lieux d’accueil. Les (...)

    Lire la suite...

  • La DIG du Syndicat Mixte en cours d’instruction
    Afin de pourvoir concrétiser ses actions d’entretien et de protection des cours d’eau, le Syndicat Mixte Contrat de Rivière Gartempe a déposé, auprès des services de l’état concernés, une demmande de (...)

    Lire la suite...

Pour faire simple...


La Gartempe prend sa source en Creuse, dans la région limousine. Cette rivière est un affluent de la Creuse, elle-même affluent de la Vienne qui se jette dans la Loire, fleuve débouchant dans l’océan Atlantique.


Les cours d’eau sont des ressources fabuleuses, dotés d’une biodiversité spécifique, mais sont aussi des milieux très sensibles aux actions de l’homme. Aujourd’hui il est de notre devoir de les comprendre et de les préserver...


JPEG - 227.7 ko


Notre syndicat (Syndicat Mixte Contrat de Rivière Gartempe, SMCRG), le Syndicat Mixte d’Aménagement du Bassin de la Gartempe et de ses Affluents (SMABGA) et la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret (CAGG) oeuvrons ensemble dans ce sens, pour la Gestion des Eaux, des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations (compétence GEMAPI).


Nos actions font l’onjet d’un contrat, appelé Contrat Territorial Milieux Aquatiques "Bassin de la Gartempe amont" (CTMA \"Gartempe amont).


Ce contrat porte sur un périmètre bien délimité, qui englobe le bassin versant de la Gartempe sur sa partie amont, c’est à dire la Gartempe elle-même (depuis sa source jusqu’à la limite Haute-Vienne et Vienne), mais aussi ces 153 affluents tel que l’Ardour, la Semme, la Brame, le Vincou et l’Anglin ainsi que leurs affluents...


Les masses d’eau que cela représente, définies par la Directive européenne cadre sur l’eau, font l’objet d’attentions spécifiques et des résultats sont attendus au plus vite pour satisfaire le bon état écologique de ces 18 masses d’eau.


 

ACCES FORMULAIRE DE CONTACT