• Le syndicat vous accompagne dans la gestion de vos ouvrages
    Le 17 août 2022, le bureau d’étude Impact Conseil a débuté son étude d’aide à la décision pour la restauration de la continuité écologique de 4 sites, commandé par le Syndicat dans le cadre du Contrat (...)

    Lire la suite...

  • Les moules perlières de la Gartempe et autres bivalves d’eau douce
    Les cours d’eau du Limousin abritent une grande diversité de mollusques aquatiques. Parmi eux, figurent des bivalves, appelés "mulettes", ce sont les moules d’eau douce. Elles sont particulièrement (...)

    Lire la suite...

  • Les travaux de restauration de la continuité...
    Les travaux de restauration de la continuité écologique du seuil de la scierie du Camp, sur le cours d’eau Ardour, ont débutés le 17 octobre 2022. Ces travaux s’inscrivent dans le programme de (...)

    Lire la suite...

Les travaux de restauration de la continuité...

Le 21 novembre 2022




Les travaux de restauration de la continuité écologique du seuil de la scierie du Camp, sur le cours d’eau Ardour, ont débutés le 17 octobre 2022.

Ces travaux s’inscrivent dans le programme de travaux du Contrat Territorial de Milieux Aquatiques « Bassin Gartempe amont » 2018-2022.

L’objectif poursuivi par ces travaux est de répondre aux problématiques rencontrées sur de la masse d’eauFRGR0415a « L’Ardour depuis sa source jusqu’à la retenue de Pont à l’Age » et vise à sa restauration et sa valorisation. L’Ardour, depuis sa source jusqu’à la retenue du Pont à l’Age, est classée parmi les cours d’eau en Liste 1 et Liste 2 au titre de l’article L214-17 du Code de l’Environnement, les actions en faveur de la restauration de sa continuité écologique sont donc prioritaires.

Une étude a été soldée par le SMCRG lors du précédent Contrat de Rivière (2011-2017) sur le seuil du Camp scierie en 2017. L’objectif de cette prestation était de définir plusieurs scénarii d’aménagement permettant le rétablissement de la continuité écologique (libre circulation des espèces et des sédiments), entravée à l’heure actuelle par la présence d’un seuil et d’une retenue d’eau sur le cours de l’Ardour.

Dans la continuité de cette étude, le SMCRG porte la réalisation de ces travaux en tant que Maître d’ouvrage grâce au soutien de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, de la Région Nouvelle-Aquitaine et du Conseil Départemental de la Creuse.

Le but de ce projet est de rétablir la transparence écologique ; remontée piscicole et transport des sédiments. Il doit permettre de réintégrer le lit mineur de l’Ardour à son altitude, connue avant la création du seuil, c’est à dire ré-approfondir progressivement et naturellement son cours à sa côte historique.

Pour ce faire, l’ouvrage est effacé avec la suppression du seuil actuel et est remplacé par un système de vannage ainsi que des batardeaux. Ces batardeaux seront retirés progressivement et permettront l’évacuation graduelle des sédiments sur plusieurs années. Les vannes elles, ouvertes toute l’année, pourront être fermées exceptionnellement, au maximum 4 fois par mois sur une durée maximale de 24h, afin de permettre le fonctionnement de la scierie.

L’arrêté N°23-2021-09-08-00003 relatif à ce projet et encadrant le dispositif, ses travaux et sa gestion, a été signé le 28 Septembre 2021.

Cette réalisation présente l’avantage de réguler sur plusieurs années l’apport de quantités de sables et de vases au sein de l’Ardour mais encore de limiter l’érosion des berges et la déstabilisation des arbres sur celle-ci. Dans le respect des aspects patrimoniaux et esthétiques de tels ouvrages d’art, ces travaux allient conservation des usages du site et amélioration de la qualité de la masse d’eau, tout en garantissant la continuité écologique.

Le suivi est assuré par la technicienne du SMCRG.


 

 


 

 

ACCES FORMULAIRE DE CONTACT